Fuga y Misterio

trailer

bach & piazzolla

Simone Rubino – vibraphone
Ensemble La Chimera
Eduardo Egüez – direction

Cela devait être vers 2007, lorsque ma fille aînée racontait les prouesses musicales d'un de ses camarades de classe du collège, qui était non seulement prodigieux en percussions mais aussi composait des concertos pour piano et orchestre (jouant lui-même la partie de piano) et était capable de chanter par cœur n'importe quel personnage de n'importe quel opéra italien.

Ils avaient environ 12 ans... C'est ainsi que la jeune Simone Rubino a été façonnée musicalement dès son plus jeune âge. Sa mère a dit que lorsqu'il était très jeune, il n'y avait pas de mur dans la maison qui ne portait pas de marques de baguettes de percussion. Pendant cette période, il était fréquent de le trouver dans l'orchestre de la RAI de Turin, au front des timbales, le marimba ou le vibraphone dans quelque concert symphonique, remplaçant le titulare de l'orchestre et probablement certains de ces concerts sont restés gravés dans ma mémoire.

Quelques années plus tard, alors que je travaillais sur le projet Odisea Negra , malgré ses 16 ans d'existence, je n'ai pas hésité à l'appeler pour collaborer avec La Chimera avec le marimba.

Après les premières répétitions, je me suis rendu compte que je me trouvais devant un grand musicien, dont l'intérêt pour l'art et la musique en particulier allait au-delà du monde des percussions pour s'orienter vers la direction d'orchestre, la composition ou l'improvisation. Très vite, et après une période d'études intenses et intelligentes, Simone remporte les premiers prix des concours les plus importants du monde dans sa spécialité, une situation qui lui permet de s'exhiber avec des orchestres très célèbres comme le Wiener Philarmoniker ou avec des chefs d'orchestre de l'envergure de Zubin Metha. En quelques années, Simone est devenu l'un des principales référents mondiales en matière de percussions.

Comme pour fermer le cercle, Simone a décidé d'inviter La Chimera à réaliser un projet commun qui unirait le,"son", monde européen, cultivé et musicalement prolifique, à la sphère latino-américaine, présente dans de nombreux projets de La Chimera.

Nos réflexions se sont orientées vers un procédé de composition, le "contrepoint", présent chez deux auteurs emblématiques de nos deux mondes : Jean-Sébastien Bach et Astor Piazzolla. Deux périodes et deux styles aussi éloignés que proches dans leur structure compositionnelle.

Le présent enregistrement prend comme point de départ la "fugue" et les procédés d'imitation pour composer un programme riche en rythmes élaborés et en belles mélodies, caractéristiques très présentes chez ces deux compositeurs. Une composition de notre contrebassiste Leonardo Teruggi couronne le cadeau que Simone nous a fait, en nous choisissant pour continuer à marcher ensemble.

Eduardo Egüez - Directeur Musical

Galerie

Programme

  • Toccata et fuga BWV 565 Johann Sebastian Bach
  • Verano Porteño Astor Piazzolla
  • Concerto Brandebourgeois en Sol Majeur BWV 1048 Johann Sebastian Bach
  • Oblivion Astor Piazzolla
  • Chaconne BWV 1004 Johann Sebastian Bach
  • Fuga y Misterio Astor Piazzolla
  • Concerto pour Violon en Mi Majeur BWV 1042 Johann Sebastian Bach
    Allegro – Adagio – Allegro assai
  • Marimbando Leonardo Teruggi

actus sur ce programme

Plus d'informations sur ce programme ?

n'hésitez pas à nous envoyer un e-mail, un SMS ou à nous appeler :

fr_FRFrançais